Connect with us
Actu

Quand le sport devient un facteur de solidarité

On sait tous que le sport est fédérateur sans distinction de race, d’origine, d’appartenance religieuse, etc. La fédération française de sport pour tous (FFSPT) a mis en place un dispositif pour rendre le sport accessible à tous. Aujourd’hui, la structure met en place des actions visant des personnes en très grande difficulté, notamment les migrants qui vivent une situation précaire dans le pays.

Rendre le sport accessible à tous

Chaque année, la FFSPT met en place plusieurs projets dans le but afin de satisfaire une large demande de personnes à la recherche d’activité. Ces actions s’inscrivent dans un but précis : rendre le sport accessible à tous. En partenariat avec le mouvement Emmaus, un véritable acteur de la lutte contre la pauvreté, la fédération entend mettre en place plusieurs centres de remise en forme pour les démunis. Conscient du fait que le sport permet de mieux lutter contre les conséquences de la pauvreté, un planning a été mis en place et comprend plusieurs activités sportives telles que le Yoga, la danse, la gym et la musculation. Le sport se révèle alors comme étant une véritable reconquête de la dignité, surtout pour des personnes qui sont un peu mises à l’écart de la société.

Le sport pour oublier les problèmes du quotidien

Pour le FFSPT, le sport est un moyen de redonner le sourire à ceux qui l’ont perdu. Dans une cafeteria qui sert de salle de sport, beaucoup de pratiquants y trouvent le bonheur qu’ils n’arrivent pas à avoir dehors. C’est surtout un espace où ils ne sont pas jugés sur leurs conditions et où ils sont acceptés comme des gens normaux. Bien que beaucoup ont un souci avec leurs corps, ces séances de sport sont une occasion pour se réconcilier avec soi, surtout qu’il ne s’agit d’un espace de compétition.

Des actions au sein des hôpitaux et dans les prisons

La fédération Française du Sport pour Tous est aujourd’hui reconnue d’utilité publique et organise plusieurs actions au niveau des hôpitaux et des prisons. Pour les prisons, l’objectif est de se rapprocher des adolescents en difficulté et les gens du voyage afin de leur fournir une assistance complémentaire. Aujourd’hui, tous les bénéficiaires du RSA ont la possibilité de participer aux activités de la fédération moyennant une cotisation de 7 euros par an. Si l’on sait qu’il faut au moins 2h30 d’activité sportive par semaine pour rester en forme, personne ne devrait y échapper.

Continue Reading
Que suis-je?

Bienvenue sur le blog de Léo ! Ici je partage pas mal d’actu et de conseils liés au domaine du sport en général, ma passion et mon métier.

1001 Sports sur Facebook
Articles Au Top
– Contenu sponsorisé –

Articles Populaires
Lettre d’information

Haut
Abonnez-vous à notre newsletter