Sport

Plongée sous-marine : quels sont les risques ?

La plongée sous-marine est une activité qui permet de découvrir le monde sous-marin. Si pour certains c’est une histoire de passion. Pour d’autres (et c’est surtout le cas des vacanciers), c’est un loisir sportif qui permet de passer d’agréables moments. Néanmoins, la plongée sous-marine présente des risques non négligeables. Entre les accidents de décompression, le barotraumatisme, les problèmes de tympans… la plongée sous-marine ne saurait être pratiquée par tout le monde.

Lire également : Prenez du muscle efficacement grâce à la chaise romaine

 

Les risques concernant la pratique de la plongée sous-marine

A lire en complément : Les examens médicaux essentiels dans le sport de haut niveau

Lorsqu’on décide de se rendre dans un centre de plongée, on doit prendre le temps de bien se renseigner au préalable. Il faut savoir que cette activité nécessite des précautions si l’on tient à la pratiquer en toute sécurité et dans les meilleures conditions possible. L’individu s’expose à plusieurs risques lorsqu’il se rend dans un centre de plongée. On fera d’abord allusion au risque de décompression ou désaturation. Cela survient lorsque les gaz respirés (en particulier l’azote) se dissolvent dans l’organisme en quantité supérieure à celle observée à la surface. Ce phénomène est lié à la forte pression. Si le plongeur remonte trop vite, le temps sera insuffisant pour que les gaz puissent tous être éliminés des poumons. On assiste à la formation de bulles dans le sang et les organes. En fonction de leur taille et localisation, les dégâts peuvent être plus ou moins graves.

Parmi les autres risques liés à l’activité de plongeon, on peut aussi parler des douleurs au niveau des tympans. Dans les cas extrêmes, les tympans peuvent même se rompre sous la pression de l’eau. La plongée sous-marine peut aussi entraîner un barotraumatisme des sinus. Ceci est lié à la différence de pression entre la pression extérieure et la pression de la cavité nasale. Il se traduit par une douleur au niveau du front. Il est même possible que le plongeur saigne du nez.

 

Quelques règles de sécurité en plongée

Les risques liés à la plongée sous-marine sont assez nombreux et tout aussi variés. Ils peuvent être plus ou moins graves selon les circonstances. Toutefois, il existe des règles de sécurité à prendre en compte lorsqu’on doit se rendre dans un centre de plongée. Bien entamer sa descente est tout aussi important que la remontée. Il faut aussi toujours effectuer une visite médicale avant de songer à faire une plongée sous-marine. Toutes les personnes qui doivent exercer cette activité doivent se trouver au meilleur de leur forme. Dans le cas contraire, ils pourraient se retrouver avec des blessures très sérieuses. La plongée doit aussi se faire à deux, jamais tout seul.

 

Les équipements de sécurité indispensables en plongée sous-marine

Pour assurer une plongée sous-marine en toute sécurité, vous devez avoir les accessoires nécessaires lorsqu’on envisage d’aller faire une descente dans l’eau. Le gilet stabilisateur permet aux plongeurs de réguler leur flottabilité sous-marine et de remonter en surface sans difficulté. L’ordinateur de plongée, quant à lui, s’avère très utile pour calculer la durée maximale autorisée dans l’eau en fonction du niveau d’oxygène restant dans la bouteille ainsi que de la profondeur atteinte pendant la descente.

Les combinaisons étanches ne doivent pas être négligées non plus, car elles aident les nageurs à maintenir leur corps au chaud même si l’eau est glaciale. Il faut prévoir un couteau spécialement conçu pour cet usage, qui serait efficace en cas d’accrochage avec quelque chose sous l’eau, ainsi qu’une lampe torche puissante afin de bien éclairer son chemin.

Avant chaque excursion marine, il faut vérifier systématiquement le bon état des matériels mis à disposition (bouteilles et détendeurs), sinon cela pourrait engendrer un grand danger sur terre comme sous mer.

Comment prévenir et agir en cas d’accident en plongée sous-marine

Malgré toutes les précautions prises, des incidents peuvent parfois survenir lors d’une plongée sous-marine. Dans cette situation, il faut ne pas paniquer et garder son sang-froid afin de prendre les mesures nécessaires pour assurer sa sécurité et celle des autres membres du groupe.

Avant tout, il faut signaler immédiatement l’incident en actionnant la balise lumineuse ou sonore qui se trouve généralement dans le gilet stabilisateur. Le plongeur doit remonter lentement à la surface en effectuant des paliers de décompression si nécessaire.

Une fois hors de l’eau, il est primordial d’appeler rapidement les services médicaux spécialisés dans ce genre d’intervention (numéro disponible auprès du centre nautique) pour une intervention rapide et efficace. Le blessé devrait être placé en position horizontale lorsque possible afin d’éviter toute aggravation inutile.

En cas d’accident grave impliquant un manque apparent ou total de respiration chez une personne immergée au fond marin, un massif recours à la méthode RCP pourrait être tenté pendant que vous attendez les secours appropriés. Il faut veiller à toujours respecter scrupuleusement tous ces conseils énumérés ci-dessus ainsi que toutes dispositions particulières applicables selon leur zone géographique respective pour éviter tout incident susceptible d’impliquer leur vie privée ou publique ultérieure.

Les précautions à prendre avant une plongée sous-marine

Pour éviter tout risque d’accident lors d’une plongée sous-marine, il faut prendre certaines précautions avant même de mettre le pied dans l’eau.

Il faut bien connaître sa propre condition physique avant une plongée sous-marine. Si vous souffrez d’une maladie cardiaque ou pulmonaire ou si vous prenez régulièrement certains médicaments (notamment des anticoagulants), consultez votre médecin traitant avant toute excursion aquatique. Les femmes enceintes sont aussi déconseillées à pratiquer cette activité.

Rappelons-le bien : il est strictement interdit de plonger en état d’ivresse ou après avoir consommé des drogues.

Les différents niveaux de certification en plongée sous-marine et leurs exigences de sécurité

En plongée sous-marine, vous devez posséder une certification pour garantir votre propre sécurité et celle des autres. Il existe plusieurs niveaux de certification en fonction du niveau d’expérience du plongeur.

Le premier niveau est le brevet Open Water Diver, qui permet de réaliser des plongées jusqu’à 18 mètres de profondeur. Pour obtenir ce brevet, il faut suivre une formation théorique et pratique qui comprend notamment l’apprentissage des techniques de respiration, la connaissance des équipements et la gestion des risques.

Le deuxième niveau est le brevet Advanced Open Water Diver, qui permet au plongeur d’explorer les fonds marins jusqu’à 30 mètres. Pour obtenir ce brevet, il faut avoir réalisé un certain nombre de plongées encadrées par un instructeur certifié.

Les niveaux supérieurs sont réservés aux professionnels : le brevet Rescue Diver permet d’intervenir efficacement en cas d’accident, tandis que le brevet Divemaster forme les futurs moniteurs.

Quel que soit votre niveau, n’oubliez jamais qu’il est primordial d’être bien équipé pour éviter tout risque inutile. Effectivement, chaque type de matériel a été spécialement conçu pour répondre à certains besoins précis liés à la sécurité en mer ou à l’océan (combinaison isotherme, détendeur, masque).