Actu

J’ai relevé le défi du gr20 en solo et voici ce que j’ai appris

L’ascension du GR20, la fameuse randonnée de 190 kilomètres à travers les montagnes de la Corse, est l’un des plus grands défis de randonnée que l’on puisse relever. J’ai eu le privilège de relever ce défi en solo et j’ai appris beaucoup de choses au cours de mon expérience. Dans cet article, je partagerai les leçons que j’ai apprises, ainsi que des astuces pour vous aider à relever ce défi si vous vous sentez aventureux.

A découvrir également : CBD : un acteur de taille pour la récupération musculaire

Introduction : Mon défi et pourquoi j’ai décidé de le relever

Le Gr20 est un sentier célèbre en Corse, considéré comme l’une des traverses les plus difficiles d’Europe. Cette année, j’ai décidé de relever le défi et de parcourir le Gr20 seul. Je voulais connaître mes limites et me mettre à l’épreuve physiquement et mentalement. De plus, je pensais que la randonnée serait une façon unique pour moi d’explorer la beauté sauvage de mon île natale.

Préparation du voyage : Ce qu’il faut faire avant de partir

A lire aussi : Complexes aquatiques : on vous dit tout ce qu’il faut savoir

Avant de m’engager sur ce long trajet solitaire, j’avais beaucoup à préparer. J’ai choisi des chaussures qui étaient suffisamment confortables pour soutenir mes pieds tout au long du chemin (même si elles n’ont pas duré très longtemps). Ensuite, j’ai acheté une quantité importante d‘aliments secs ainsi que des réserves supplémentaires pour couvrir les imprévus tels que des blessures ou une météo incertaine. Pour garantir ma santé sur le sentier, j ‘ai examinés attentivement les pratiques sûres et hygiéniques liées à la nourriture et aux entreposages alimentaires. Une fois tous cela achevés, je me suis assurée que mon itinéraire était bien planifiée en terme temps, distance ; hébergements ect..

Mon équipement et comment j’ai planifié le voyage

Le GR20 est l’un des sentiers de randonnée les plus difficiles et techniques d’Europe. Il traverse la Corse du nord au sud en passant par le mythique Mont Cinto, pour un total de 180 km et 19 000 mètres de dénivelé positif. Quand j’ai décidé que je voulais relever ce défi, j’ai commencé à planifier mon voyage avec soin.

La première chose que j’avais à considérer était l’équipement dont j’allais avoir besoin. Étant donné qu’il s’agit d’une expédition solitaire exigeante qui couvre une grande distance et implique souvent des moments prolongés sur les hauteurs, ma principale priorité était le confort et la sûreté personnelle – toutes choses qui n’ont pas besoin d’être compromises en faveur du poids minimum! J’ai donc opté pour un système de sac à dos modulaire composée principalement d‘une Osprey Aether AG 60-litre pour mes affaires personnelles; un Sea to Summit Ultra Sil Dry Daypack (20 litres) pendant ma journée ; une tente Big Agnes Fly Creek UL2 Ultralight Tent ; un matelas Therm-a-rest NeoAir Xlite Sleeping Pad and matelas supplémentaire Trouvez votre chemin, cette boussole comprend également cartes topographiques pratiques; Lampe frontale Black Diamond Storm Headlamp ; Réchaud MSR PocketRocket Deluxe Stove Kit with Fuel Canister, cuit-vapeur Pots & Pan Set And entrepôts alimentaires Nalgene Tritan Wide Mouth Bottle. Les produits Mountain Hardwear Ghost Whisperer Down Jacket ont offert une protection thermique optimale contre les conditions rugueuses rencontrées en altitude.

Les premiers jours : La difficulté et la satisfaction

Le GR20 est un sentier de randonnée célèbre qui traverse la Corse du nord au sud. Rien que le fait de se lancer dans ce défi représente une grande satisfaction pour moi, car j’apprécie particulièrement les aventures en plein air. Cependant, je ne m’attendais pas à ce que le parcours soit aussi difficile quand je me suis inscrit pour mon voyage solo. Je savais que toutes les étapes allaient être exigeantes et demanderont une certaine persistance et des efforts soutenus, mais j’ai été surpris par leurs difficultés réelles. Ceux qui ont déjà grimpé sur cette montagne savent comment il est possible de surmonter des conditions impossibles : panorama magnifique et paysages superbes accompagnent chaque jour vous permettant d’oublier la souffrance physique et mentale engendrée par la longue marche si vous pouvez survivre à celle-ci !

J’ai commencé ma première étape juste avant l’aube. Le temps s’est rapidement amélioré alors que je passais à travers les champs verdoyants entourant Calvi – baignée par la douce brise marine provenant de l’océan proche – puis se rétrécit progressivement alors que je grimpais vers les hauts sommets granitiques merveilleusement sculptés.

La météo et comment j’ai réagi

Le Gr20 est l’un des plus grands défis de randonnée en montagne en Corse. Il s’étend sur près de 180 kilomètres et traverse les hautes terres corses du nord au sud, reliant Calenzana à Conca. Avec une altitude moyenne d’environ 2 000m, il offre aux randonneurs une vue spectaculaire sur le relief corse ainsi que des paysages variés et sauvages allant des forêts verdoyantes aux crêtes granitiques abruptes. Je me suis lancé ce défi et j’ai appris beaucoup durant mon voyage.

Une chose qui m’a frappé pendant mon voyage était la nature changeante de la météo, en particulier si vous atteignez les altitudes élevées du GR20. J’ai eu tout : soleil intense capable de brûler ma peau et mes yeux ; vents glaciales qui ont failli me projeter hors sentiers ; pluies torrentielles souvent accompagnées par un brouillard dense où je ne voyais pas à plus d’un demi-mètre devant moi ; puissants orages dont les coups de tonnerre résonnaient entre les pics rocheux… La seule chose qui restait constante était le fait que jamais je ne savais à quoi ressemblerait le temps chaque jour. Cela me donnait constamment l’impression d’être toujours incertain quant à ce qu’il fallait attendre..

Les rencontres : Des personnes incroyables qui m’ont inspiré

Le Gr20 est un sentier de randonnée qui traverse la Corse du nord au sud. Il recouvre les plus hauts sommets des montagnes corses et offre aux marcheurs une variété spectaculaire de paysages, allant des reliefs alpins à la mer Méditerranée.

Lorsque j’ai commencé mon voyage, je ne savais pas comment réagirait le groupe que je rencontrerais sur le chemin. J’avais peur d’être jugé pour être seul et parce que ce serait sans aucun doute l’une des expériences les plus difficiles de ma vie. Avec chaque pas, je me suis surpris moi-même en notant combien mes craintes étaient infondées car j’ai rencontré beaucoup de personnes incroyables tout au long du chemin qui m’ont encouragé et inspiré à continuer mon pèlerinage vers le sommet de ma force intérieure.

Les gens que j’ai rencontrés avaient tous une histoire unique à raconter; certaines tristes, certaines amusantes ou excitantes…mais elles m’ont toutes apportés une profonde connexion humaine dont je me souviendrai toujours. J’ai pu apprendre beaucoup sur la nature humaine grâce à cette expérience enrichissante : les défauts physiques ne font pas obstacle à l’esprit ; Les origines sociales n’importent guère ; Quand on se trouve confrontés aux difficultés, on fera face ensemble; Et bien sûr…les gens partagent toujours un bon repas !

Je me rappelle encore quelques-unes des conversations passionnantes que j’ai eues avec mes camarades ; discutions sur nos activités professionnelles antérieures ou futures, nos passions commune pour l’aventure, la culture, le sport etc. .

La fin du voyage : Une réussite inattendue

Le Gr20 est un sentier de randonnée qui traverse les montagnes corses d’est en ouest et constitue l’un des plus grands défis de randonnée du monde. Les conditions y sont très difficiles et nécessitent une préparation physique et mentale rigoureuse pour réussir le parcours. C’est ce que j’ai fait en partant seul sur le sentier il y a quelques mois. J’avais entendu dire beaucoup de choses à son sujet, dont certaines me disaient que je ne devrai pas tenter cette aventure seul – sans personne pour m’encourager et me donner des conseils si besoin était ! Mais j’ai décidé d’ignorer les idées reçues et je ne regrette pas mon choix car la fin du voyage fut plus satisfaisante que prévu.

Tout d’abord, j’ai appris à faire preuve de persistance face aux obstacles auxquels j’ai pu être confronté pendant ma tentative du GR 20. Ce n’était pas toujours facile car certains passages étaient extrêmement escarpés, mais chaque jour je trouvais la force intérieure pour continuer malgré mes douleurs physiques (et mentales) incessantes.

Les leçons apprises et pourquoi je le referais

Le Gr20 est un parcours de randonnée qui traverse la Corse du nord au sud sur environ 180 km. Il s’agit de l’un des sentiers les plus difficiles et les plus escarpés d’Europe, ce qui en fait une aventure unique pour tous ceux qui le font. Lorsque j’ai entendu parler du Gr20, je savais que je voulais relever le défi et m’embarquer seul dans cette aventure. Après avoir préparé mon itinéraire pendant plusieurs semaines, j’ai finalement embarqué à Ajaccio pour me rendre à Calvi où le voyage devait commencer.

La chose la plus remarquable concernant l’expérience Gr20 était sa variété : chaque jour offrait quelque chose de complètement différent ; des montagnes rocheuses aux vallons ombragés, des refuges isolés aux cascades scintillantes et encore beaucoup d’autres choses incroyables que jamais je n’avais imaginée voir un jour. Le paysage changea constamment alors que je progressais sur ma route et cela me rappela sans cesse combien il y avait à admirer ici-bas si on prenait soin de regarder autour de soi. Dans l’ensemble mes émotions ont passée du soulagement au ravissement – attention ! Les conditions météorologiques peuvent être assez capricieuses durant certaines passerelles – même si elle représentent une part intouchable du plaisir dont on ne peut pas profiter pleinement sans endurer quelques difficultés supplémentaires !

Niveau technique, courir le GR 20 demande non seulement une excellente forme physique, mais aussi bonne planification.