Sport

Astuces pour traiter le rhume des foins chez les coureurs

Le rhume des foins est une pathologie qui peut être contractée par tout le monde. Quand ce sont des coureurs qui en sont affectés, ils peuvent être diminués dans la pratique de leur sport. Si vous souhaitez connaître des astuces pour traiter le rhume des foins, suivez notre guide qui vous explique tout.

A lire en complément : Les différents modèles de rameur Striale

Renforcez l’hygiène du nez et des yeux

Si vous souffrez du rhume des foins, il est possible que vos yeux soient en contact avec du pollen. Ils peuvent gratter, larmoyer, gonfler, ou présenter des boursouflures et même rougir. Dans certains cas, des cernes allergiques peuvent apparaître sous les yeux. Renforcez dès lors l’hygiène quotidienne aussi bien de vos voies nasales que de vos yeux.

Cela favorise l’élimination des pollens qui se seraient introduits à l’intérieur de vos muqueuses. Sur le site La Sante (https://lasante.net/espace-para/parapharmacie-hygiene/), trouvez du sérum physiologique ou le spray anti allergie approprié au nettoyage efficace de vos narines. En cas de congestion nasale, optez alors pour un spray hypertonique.

Lire également : Débuter le yoga : comment faire ?

De plus, plusieurs fois par jour, hydratez vos yeux à l’aide de gouttes ophtalmologiques. Cela aide à réduire la sensation d’irritations. Dans la gamme des produits pour l’hygiène des yeux, les pommades liquides stériles se révèlent efficaces pour apaiser les yeux qui grattent.

Optez pour les remèdes naturels

Utilisez par exemple les extraits de feuilles et de racines de pétasite. Leurs propriétés antalgique, antispasmodique et anti-inflammatoire soulagent efficacement l’allergie au pollen. Également, l’euphraise prise en tisane guérit les troubles inhérents au rhume des foins. De la même manière, vous pouvez utiliser la quercétine.

Cette substance contenue notamment dans les oignons, l’ail et aussi les pommes entre autres recèle des effets anti-inflammatoires. Elle réduit les réactions allergiques corporelles. En outre, plusieurs études rapportent que l’utilisation de l’huile essentielle de nigelle en inhalation soulage les manifestations du rhume des foins.

Par ailleurs, les fonctions anti-allergènes de l’estragon sont utiles pour combattre les allergies au pollen. Le thym, considéré par nature comme un expectorant, favorise le décongestionnement des muqueuses nasales. L’utilisation de l’huile essentielle de lavande vraie constitue un remède efficace pour soulager les éternuements et dégager les voies respiratoires. En outre, l’ortie peut être une alternative intéressante pour arrêter les écoulements nasaux. Enfin, le vinaigre de cidre et le sureau en infusion constituent une solution très satisfaisante.

Les solutions médicamenteuses

Le choix du produit pharmaceutique pour traiter le rhume des foins chez les coureurs s’effectue selon l’intensité des symptômes. Utilisez par exemple un antihistaminique H1 pour faire bloc à la production d’histamine. La cétirizine et la loratadine sont des composés qui réduisent les écoulements nasaux et les éternuements.

Ils aident aussi à combattre les picotements et les démangeaisons aussi bien dans la gorge que dans les muqueuses nasales. Par ailleurs, l’association d’un antihistaminique et un vasoconstricteur en automédication est recommandée pour traiter les signes apparents de l’allergie au pollen.

Cette combinaison en désobstruant le nez, favorise l’élimination des sécrétions qui se déposent sur les muqueuses. En plus des antihistaminiques, l’emploi des corticoïdes peut se révéler efficace. Leur action anti-inflammatoire sert à combattre les cas de rhinite allergique aiguë. Toutefois, utilisés par voie nasale, ils présentent des effets indésirables tels que les saignements et les irritations entre autres.

un homme faisant un runing