Sport

Pourquoi faire de l’agility ?

L’agility trouve de plus en plus d’adeptes en France. Il s’agit d’une discipline sportive pour chien consistant à amener ce dernier à franchir plusieurs obstacles le long d’un trajet pendant un temps chronométré. Il est pratiqué depuis longtemps en Angleterre et commence à avoir le vent en poupe en France depuis quelques années. Autant le dire, il permet aux maîtres et à son chien de renforcer les liens mais pas seulement. Pourquoi faire de l’agility ? C’est dans cet article.

A lire également : Quels sont les bienfaits d'un massage sportif ?

Ce qu’il faut entendre par agility

L’agilité, traduit de l’anglais « agility », est une pratique sportive canine créée en 1977 en Angleterre par John Varley et qui débarque en France en 1998. Il permet au chien et à son maître de franchir des parcours d’obstacles. La discipline permet ainsi d’accroître les activités avec l’animal et permet de le faire se détendre. Pour que le chien puisse l’appliquer, il doit avoir un sens de rapidité assez élevé. La pratique sportive exige également un travail d’obéissance élevé et une importante complicité entre l’animal et son maître.

Les chiens qui participent à l’agility sont répartis en 4 groupes :

A lire également : Sport de montagne : l'équipement pour une pratique intensive

  • Les chiens de catégorie A : ceux de moins de 35 cm ;
  • Les chiens de catégorie B : ceux de 35 cm à inférieur à 43cm ;
  • Les chiens de catégorie C : ceux de 43 cm et plus ;
  • Les chiens de catégorie D : ceux de grande taille et molosses.

Quelles sont les règles en agility ?

Au même titre que les autres activités sportives, l’agility est soumis à un certain nombre de règles.

Les obstacles sur le parcours doivent être disposés dans l’ordre suivant :

  • Slalom ;
  • Planche à bascule ;
  • Palissade ;
  • Passerelle/pont ;
  • Haie ;
  • Tunnel rigide ;
  • Tunnel souple ;
  • Cerceau ;
  • Mur réglable ;
  • Cône

Par ailleurs, la longueur du parcours ne doit pas excéder 220 mètres avec 7 sauts et chaque obstacle doit être séparé d’au minimum un mètre. Le temps de parcours maximum en agility est de 2m/s

Le chien commet une faute en agility dans l’un des cas suivants :

  • S’il ouvre le pneu lors du passage : moins 5 points ;
  • S’il tourne du mauvais côté : la partie est refusée ;
  • S’il saute de la partie haute du pont sans toucher la partie qui descend : élimination.

Pourquoi faire de l’agility ?

En tant qu’activité canine, l’agility présente autant d’atouts non seulement pour le chien, mais aussi pour son maître :

  • L’optimisation du lien entre l’animal et son maître ;
  • L’amélioration des conditions physiques et mentales du chien ;
  • La canalisation des chiens très actifs ;
  • La prolongation de l’éducation de base.

Comment procéder pour pratiquer l’agility ? De nombreuses options existent. Il est possible de passer auprès d’un club canin pour faire de l’agility avec son chien. Vous y trouverez un moniteur qui peut vous former avec votre chien afin que vous puissiez vous entraîner pour des concours officiels. Outre le club, vous pouvez également faire le Street agilité, qui consiste à pratiquer la discipline à l’extérieur. Cela se fait en exploitant les objets existants : les skate-parks, les murets, le mobilier urbain, etc.