Connect with us
Nutrition

La vitamine D : un atout pour les athlètes ?

Les sportifs pour améliorer leur performance ont souvent recours à un régime alimentaire composé de sels minéraux, de vitamines, d’oligo-éléments, de protéines, etc. Malgré tout l’apport de vitamine D à la santé par l’exposition au soleil, des diététiciens ou nutritionnistes conseillent néanmoins aux sportifs des aliments riches en vitamine D pendant la période hivernale. Quel rôle joue la vitamine D dans l’atteinte des objectifs de performance d’un athlète ? Voici une question à laquelle cet article essayera de répondre en montrant les bienfaits de cette vitamine sur les prouesses sportives d’un athlète.

Quel est le rôle de la vitamine D dans l’organisme ?

Beaucoup plus connu sous le vocable de « vitamine du soleil », c’est l’une des rares vitamines qu’on peut retrouver sans être obligé de consommer des aliments. En effet, la vitamine D est stockée notamment dans l’organisme par exposition aux rayons solaires, mais aussi par le biais de l’alimentation. Son rôle majeur dans l’organisme est d’assurer :

  • La santé des os ;
  • La santé des dents.

La vitamine D contribue à l’absorption et au métabolisme du phosphore et du calcium. Ce sont deux éléments essentiels pour la croissance des os et de la garniture dentaire. Elle est donc très importante, car permettant aux athlètes d’avoir des os solides pour éviter les maladies comme le rachitisme, l’ostéoporose, les problèmes musculaires et le psoriasis.

Quelles sont les sources de vitamine D ?

Très peu d’aliments contiennent de la vitamine D. La seule et meilleure source naturelle de vitamine D reste le soleil. Les rayons solaires en contact avec la peau favorisent la synthétisation de la vitamine D dans le corps humain. Mais, pour un athlète qui doit participer à des compétitions en plein hiver, comment recharger alors son organisme en vitamine D ? Il existe d’autres sources d’approvisionnement en vitamine D qui sont déjà dans les habitudes alimentaires. Entre autres, vous pourrez trouver de la vitamine D en consommant :

  • L’huile de foie de morue ;
  • Les poissons gras (du hareng, de la truite, du saumon, du thon ou des sardines) ;
  • Le jaune d’œuf ;
  • Les produits laitiers.

Il y a lieu de s’inquiéter au regard de toutes ces sources de performances sportives d’un athlète végétalien. En effet, la plupart de ses aliments sont d’origine animale et il est crucial à tout athlète d’en consommer pour réduire considérablement les risques de fracture.

Quelles sont les conséquences d’une carence ou d’une déficience en vitamine D ?

Une carence ou une déficience en vitamine D n’est pas sans répercussion sur la vie d’un sportif. Cela diminue en réalité la puissance et la force musculaire de l’athlète, car les os n’ont pas une bonne solidité pour répondre convenablement à l’intensité des activités sportives. Un athlète en manque de vitamine D peut être souvent sujet des crampes et de douleurs musculaires.

Une alimentation rationnelle ne suffira pas pour combler votre carence en vitamine D en hiver. Une supplémentation est indispensable pour renforcer votre santé osseuse et votre système immunitaire ou pour améliorer votre puissance et votre force.

Continue Reading
Que suis-je?

Bienvenue sur le blog de Léo ! Ici je partage pas mal d’actu et de conseils liés au domaine du sport en général, ma passion et mon métier.

Articles Au Top
– Contenu sponsorisé –

Articles Populaires
Lettre d’information

Haut
Abonnez-vous à notre newsletter